COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Bayrou contre Morin



Bayrou contre Morin

François Bayrou se présente aux présidentielles de 2012. Bonne nouvelle pour Mr Sarkozy !

Bien qu’ayant participé à un gouvernement de droite, où le moins que l’on puisse dire il n’a pas laissé grand souvenir, notre prétendant au trône est fondamentalement de gauche et anti-sarkozyste.

Pendant ses deux campagnes électorales des précédentes élections, il a affiché clairement sa détestation du capitalisme et du libre-échange, son étatisme, un grand flou quant à la suppression des 35 heures, son traitement du chômage par des embauches et des contrats précaires. Européen convaincu de l’Europe telle qu’elle a été construite, il veut la laisser comme elle est, tout en accélérant son repli sur elle-même.

La grande majorité de ses électeurs vient du parti socialiste, des radicaux, d’Europe écologie et de quelques centristes égarés. Autant dire des voix que Mr Sarkozy n’aurait jamais récupérées et qui n’iront pas plus à F. Hollande.

Dire que la création de la TVA sociale est une attaque de plus contre les salariés, les pauvres, les retraités, est un propos purement démagogique qui va lui apporter un pourcentage suffisant pour ne pas paraître ridicule : des voix de gauche ! Il n’arrivera pas au deuxième tour et ses consignes de vote seront comme ses propos : ni oui, ni non, peut-être, je ne sais pas, c’est mon opinion...!

Enfin, pour montrer dans quel camp se trouve F. Bayrou, il suffit d’écouter la candidate écologique qui vient de demander officiellement à F. Hollande, F. Bayrou et J-L Mélenchon, donc tous les trois ensemble, de s’organiser pour le 2ème tour et se désister au profit du mieux placé.

Bayrou s’insurge contre cette idée alors que plus d’une fois il a voté avec la gauche.
Mais il n’en pense pas moins, et se dit peut-être que l’idée n’est pas mauvaise, tout en poussant des grands cris, jurant de ne jamais voter pour J-L Mélenchon comme si celui-ci pouvait sortir en tête...

Le cas de H. Morin est plus grave, presque désespéré. Voici un homme qui a collaboré avec Mr Sarkozy, à un poste tout de même important, et qui se permet aujourd’hui de mordre son maître.

Mr Morin est un homme de droite, indubitablement de droite, sans aucun avenir politique. D’une bonne trentaine de parlementaires appelés centristes, il n’a pu en garder derrière lui qu’à peine une demi-douzaine, des égarés dans une aventure qui ne protégera même pas leurs places aux élections législatives de 2012.

Comme le dit le député Sauvanet du nouveau centre, cette situation, pour ne pas dire, cette ambiguité, ne peut plus durer !

En fait la candidature de Mr Morin ne gêne en rien Mr Sarkozy. Son pourcentage annoncé : 1 %, viendra d’électeurs très déçus par le Président de la France, lesquels donc, au 1er tour, veulent marquer le coup en votant plus Mr Morin que Marine Le Pen ; car ils sont d’une droite modérée et de toute manière n’auraient pas voté Sarkozy... qu’ils rejoindront au deuxième tour.

Bayrou, Morin, deux destins identiques, deux ambitions personnelles exacerbées, deux hommes qui se croient une destinée !

Ces deux candidats sont nés des erreurs de Sarkozy, de l’autoritarisme de l’U.M.P, de l’égoïsme des parlementaires cumulards qui refusent de laisser leur place. Ils représentent aussi, mais d’une manière trop floue peut-être, une autre idée d’une politique qui ne serait pas toujours le combat stérile entre la droite et la gauche, idée malheureusement trop en avance sur son temps et donc irréaliste.

Mr Sarkozy ne perdra au 1er tour pas une seule voix de par la faute de leurs candidatures.

Au deuxième tour, beaucoup des admirateurs de F. Bayrou rejoindront Mr Hollande qui sera lui aussi présent. Tous les supporters de Mr Morin voteront pour Mr Sarkozy. La droite restera au pouvoir pour le plus grand bien de la France.

Dans l’hypothèse inverse, si Mr Hollande l’emporte, nous tomberons dans l’immobilisme le plus catastrophique à un moment où de grands élans seront nécessaires.

Une fois encore, les riches seront opposés aux pauvres, les Français aux immigrés, les femmes aux hommes, les gays à ceux qui ne le sont pas, les incultes aux cultivés etc. Notre pays s’enfoncera dans une décadence irréversible qui débouchera sur une autre révolution.

JLdL



16/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres