COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

confiance

Confiance

 

La vieille dame n’ose pas s’asseoir dans son fauteuil. Elle perçoit qu'il est là, et que cela ne va pas lui plaire. Il est présent, c'est obligé ; ce n'est pas parce qu'il est mort qu'il va la quitter. Alors son fauteuil, c'est sacré !

 

Mais ne plus le voir devant elle, assis, lisant tranquillement et répondant par quelques mots à ce qu'elle lui dit, cela la fait pleurer de nouveau, de ces larmes qui viennent du fond du cœur, car la tristesse est trop grande.

 

Quand elle pense a lui, à son regard, à son sourire, elle s'enfonce dans un gouffre de souvenirs et de nostalgies.

 

———————————————————

 

Non, elle n’a pas de remords. Elle a été avec lui ce qui était écrit qu'elle soit. Et sa mort, n'est pas une punition de Dieu, mais l'accomplissement logique d'une destinée. Elle a seulement quelques regrets, peut-être de ne pas toujours l'avoir compris ; de ne l'avoir pas assez aimé, avec plus de tendresse et plus de gestes d'affection. Mais elle est comme ça ; façonnée par la vie, trop près des petites contraintes journalières. Lui, était au travail, elle à la maison, ménagère, mère, femme.

 

———————————————————

 

Tout cela ne veut plus rien dire maintenant. Elle est toute seule, du matin jusqu'au soir, dans l'attente d'un sommeil qui ne veut pas venir ; avec ce chagrin qui ne veut pas partir et qu'il ne faut pas montrer. Elle est là, dans sa robe noire, cela se fait paraît-il, mais c'est son cœur qui est en deuil et cela, personne ne le voit.

 

———————————————————

 

Elle lui parle. Il faut bien ne pas le laisser seul, lui aussi. Elle lui raconte ce qu'elle fait, lui demande conseil. Et elle lui dit qu'elle l’aime, comme pour rattraper ce qu'elle n'a pas assez fait. Jamais elle ne se pose la question de savoir où il est maintenant. Il est là. Ce que l'on appelle l’âme n'a pas été détruite. L'énergie cosmique qu’il avait en lui, vient de rejoindre l'énergie cosmique qui l’a créé. Elle sait que le dialogue va se poursuivre jusqu'au moment où elle-même va remonter vers le ciel.

 

———————————————————

 

Alors, elle sourit. Elle sait très bien qu’elle ne va pas le revoir comme il était quand il était vivant. Mais elle devine que cette rencontre va être extraordinaire, dans une autre dimension. Et peut-être pour toujours si ce mot signifie quelque chose de comparable à ce qu'elle entend par toujours.

 

J-LdL



04/02/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres