COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Espoir ou désespoir

Espoir ou désespoir.

 

L'hiver arrive tranquillement marchant dans les flaques d'eau des ondées de l'automne.

 

Il n’est pas pressé le bonhomme, sachant par expérience qu'il va bientôt faire rougir le nez des gamins remontant le chemin de l'école.

 

Les grands chênes se déshabillent, les vignes perdent leurs chemises jolies, quelquefois roses de pudeur de montrer leurs sarments. Et dans la campagne, montent déjà vers le ciel bougon des fumées odorantes, bois de pin mal séché ou rondin de cyprès : on brûle ce que l'on peut, donnant une dernière chance aux branches oubliées, tombées pendant l’année ; soigneusement protégées, les bûches plus trapues attendent leur tour, pour plus tard, pour les grands froids.

 

Le vieux monsieur aime l’hiver car il est lui même dans l’hiver de sa vie. Il a enfin le réconfort de réchauffer son corps, en regardant les flammes qui lui  racontent son histoire. Oh, il est comme les autres, pas plus mal, pas meilleur ; il compte ses bonheurs, met sur la balance ses échecs, ses terribles tristesses ; les chemins perdus empruntés par hasard ; les fêtes de lumière, rares, mais tellement riches, qu'elles laissent leurs traces indélébiles et rassurantes.

 

Il est seul, près de son feu, on pourrait le croire, mais ce n'est pas vrai, ils sont deux, elle et lui, elle cachée, invisible, mais là, toujours là, dans sa tête. On pourrait d’ailleurs se demander qui est vraiment vivant, celui que l'on voit ou celle que l'on devine, car le vieil homme lui parle.

 

Il est peut-être fou ou au contraire, est-ce lui qui sait ?

 

Demain il partira se promener entre les étoiles et les lunes ; il ira rejoindre toutes ces énergies qui dansent dans le ciel ; il sera du voyage vers l’infini, vers la béatitude ou vers le néant ?

 

Et toi femme qui pleure ton amour disparu, essaye de croire et tu verras dans les flammes les visages qui te manquent. Tu sécheras tes larmes ; tu comprendras que tu es à la fois être humain et être d'après… parcelle d’énergie, parcelle de vérité !

 

J-LdL



11/10/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres