COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Essayer de comprendre - 2 - Mieux connaître notre monde

Essayer de comprendre

 

2 - Mieux connaître notre monde

 

Notre champ de connaissance de l'expérience humaine et de son histoire est extrêmement réduit : au mieux 6000 ans, avec quelques certitudes et beaucoup d'approximations ! Il y a là une ambiguïté qui débouche naturellement sur une absurdité quoi qu'en pensent les existentialistes. En effet, toutes les hypothèses que l'on peut présenter quant à la présence de l'homme sur la terre, reposent sur une analyse, sur une critique historique, ne prenant en compte qu'un infinitésimal espace de la vie.

 

Nous pensons que, pendant ces derniers 6000 ans que nous connaissons à peu près le mieux, l'accélération de la connaissance a été extraordinaire ! Ceci est tout à fait présomptueux, car les découvertes, avant ces 6000 ans, et remises dans leur contexte, valaient largement les nôtres.

 

——————

 

Il n'y a pas eu d'accélération de la connaissance depuis le début de ces 6000 années, mais peut-être une accumulation de nouvelles expériences qui nous ont fait croire que nous vivions une ère remarquable, montrant la suprématie de l'homme sur tout ce qui l'entoure. Si nous adoptons une méthode séquentielle on pourrait penser que tous les 6000 ans le même constat a été fait. Et que de ce constat a découlé le dogme de l’homme, fils des dieux.

 

Nous avons donc une connaissance tout à fait superficielle de notre univers. Et pire encore, nous refusons, mis à part quelques scientifiques, de prendre en compte ce qui s'est passé il y a plus de 6000 ans, quand il s'agit de réfléchir sur le comment de notre monde et le pourquoi de l'homme.

 

Il semblerait que la vérité transcendantale ne soit apparue qu'avec la découverte d'un dieu unique et que ce privilège nous a été réservé grâce au dogme des révélations, des religions juive, chrétienne et musulmane. Dieu aurait donc subitement estimé que l'homme moderne serait à même de comprendre !

 

——————

 

Que penser, si on ne croit pas trop à ces spéculations intellectuelles, basées sur une certaine adhésion de l'esprit et du cœur, qui porte les certitudes au-delà de la raison ? Peut-on rayer d'un trait tout ce qui s'est passé avant ces révélations, et donc considérer que régnait une obscurité spirituelle !

 

La théologie n'étudie les religions porteuses de ce message d’un DIEU père, qu’en s’appuyant sur des textes dits sacrés, des dogmes reproduits de siècles en siècles et des traditions devenues rites, puis liturgies.

 

Le célèbre pari de Pascal et son calcul de probabilités, nous éclaire sur la compétence de l'être humain en matière de croyances en un être supérieur ; avec cette conclusion du pari, que finalement il faut mieux essayer de croire, car si Dieu existe on est gagnant et s’il n’existe pas on ne perd rien.

 

——————

 

Alors, puisque notre intelligence ne nous permet pas d'aller très loin dans nos réflexions, pourquoi ne pas oser sortir de notre sphère humaine et essayer d'intégrer les mystères des infinis, d’un dieu cosmos, des ondes qui circulent, de cette énergie spirituelle qui est en nous. Cela nous permettra au moins d'aller plus profondément dans nos réflexions, de laisser parler notre intuition, de nous débarrasser des modes, des a priori, des contraintes imposées par les écoles, les sectes, les religions.

 

J-LdL



08/05/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres