COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

L'autoguérison

L’autoguérison

 

Après de longues enquêtes et beaucoup de réflexion, la guérison du pèlerin venu prier à Lourdes a été reconnue comme étant un miracle. 

 

On ne pouvait expliquer autrement le rétablissement de ce malade. Et puisque ce fait est apparu à Lourdes, rien n’empêche d’y voir une intervention ‘divine bienveillante.

 

Cependant, nous avons le droit de considérer que n’ayant aucune preuve tangible d’une action extérieure, ce que l’on appelle miracle en l’occurence, n’est peut-être que la convergence entre deux abstractions :

 

L’une étant l’influence de l’entité Lourdes, lieux de guérisons extraordinaires, de religion, de prières ; et l’autre, l’action du cerveau avec sa foi et sa volonté de guérir. 

 

Un processus s’est alors déclenché, une guérison inexplicable pour laquelle le cerveau a joué un rôle essentiel. Stimulé par cette atmosphère assez particulière, par ses croyances, son désir de guérir, le cerveau du malade va mettre en action tous ses réseaux, développer d’autres connexions pour ses neurones. C’est une espèce de branle-bas de combat. Un contact irrationnel s’établit avec le cosmos ; une relation puissante entre l’énergie cosmique et celle intérieure à l’être humain. 

 

Cette problématique est évidemment récusée par ceux qui ne voient dans la guérison que l’œuvre d’une sainte ou d’un saint, servant d’intermédiaire auprès de Dieu. Mais alors que dire du rôle d’un placebo, de l’action des guérisseurs ; des prières de toutes sortes aux pieds de divinités bien païennes ?

 

L’autoguérison confirme sa réalité par son contraire. Nous savons aujourd’hui qu’un cancer dormant existant dans le corps d’un individu, peut subitement se réveiller après un choc psychique violent, une grande tristesse ou une grande déception. L’être humain relâche ses défenses et développe une sorte de volonté suicidaire dans son cerveau. 

 

On se moque souvent de la fameuse méthode Coué ! C’est à l’évidence une psychothérapie ; cette méthode est la première à avoir rapproché le psychique de l’organique

 

Alors faut-il tuer le miracle ? Non d’autant plus qu’il a la capacité de nourrir un certain nombre de personnes !!

 

Par contre, on peut relativiser le fait purement religieux, tel que nous l’avons adapté à nos propres besoins. Ce cerveau est l’œuvre du Cosmos et il a en lui-même toute la puissance potentielle, l’énergie cosmique, qui au fil des siècles lui permettra de s’autoguérir.

 

Il existe dans le cerveau des milliards de connexions qui ne sont pas utilisées. Elles représentent une énergie extraordinaire qui aujourd’hui a besoin d’une simulation externe pour agir ; mais demain peut-être, c’est par sa propre volonté que le malade pourra enclencher un processus de guérison ; à travers et par le biais d’une certaine posture physique et psychique. 

 

L’être humain va évoluer. Il n’est pas très vieux ! Il lui reste du temps pour parcourir l’infini. 

 

J-LdL

 

 



29/10/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres