COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

la France déconstruite


Etat des lieux

        Il est indéniable que notre pays est en pleine décadence depuis déjà plusieurs années, et que le processus ne fait que s’accélérer. 
Le dire, à haute voix, vous classe d’entrée à l’extrême droite ou vous attribue quelques sombres pensées ultra-nationaliste, qu’importe. 
Dans tous les domaines, économiques, recherche, culture, enseignement, nous régressons. Pour qui voyage à l’étranger, on ne peut que constater que notre image s’est terriblement dégradée.
Certes, nous avons encore, pour combien de temps, quelques points forts : le TGV et l’Airbus, le spatial, des avancées dans la recherche médicale, le Louvre etc. Mais où sont nos grands architectes, nos peintres, nos musiciens, nos producteurs de films, nos grandes écoles... nos grandes universités... Partout, nous ne traînons même pas vers le milieu du tableau.

        Au sein même du pays, le nivellement vers le bas s’accélère. Les lois, multiples et variées ne sont plus respectées ; la justice est idéologiquement corrompue ; les scandales s’accumulent ; et plus grave, l’ambiance en France devient de plus en plus tendue, la jalousie l’emporte sur la tolérance.
Coupables dans beaucoup de domaines, les qui ne représentent rien mais peuvent nuire partout, les associations qui nous interdisent toute opinion qui n’est pas dans le moule de la pensée unique, et enfin les médias qui ont atteint un niveau rare de médiocrité.
Exemple des journaux et de la télévision qui nous ont pendant des semaines rebattus des Dieudonné, Schumacher, des amours de F.Hollande et autres sornettes comme pour nous endormir et soi-disant améliorer leur audimat.
Triste France où un Président ne représente plus que 19 % des citoyens ; où un Président se fait élire grâce à l’extrême gauche et aux écolos plus rouge que vert, et se permet de retourner totalement sa veste. 
Voilà où en est le niveau de conscience politique de notre pays.

        Nous avons une classe politique incompétente, incapable de résoudre les graves problèmes que nous rencontrons. Nous avons un Sénat qui ne sert à rien, qui défend bec et ongle ses intérêts. Nous avons des députés, des conseillers régionaux, des conseillers généraux, des maires, les yeux fixés sur leur réélection, esclaves des lobbys, cumulards quelques fois avec quatre indemnités différentes. 
Et tous ces petits rois, bien nantis, bien nourris dans leurs salles à manger aux multiples dorures.

        En 2013, il y a eu 177.800 demandeurs d’emplois de plus ! Or notre pays est riche, on pourrait ouvrir de nombreux postes. Mais les barrages sont tels que rien n’avance : lois sociales surannées, syndicats hargneux, patrons d’entreprise frileux, et citoyens eux-mêmes qui souvent se refusent à tout effort d’adaptation.

        Comme le dit un professeur à l’université de Paris VIII ‘confondre le devoir être et l’être en feignant de prendre le premier pour le second, présente en effet l’avantage d’éviter la remise en cause de ses schémas de pensée’.

        Tout est dit. Cela explique la chute de 77 % des investissements directs en France ; la fuite des Français, par milliers, vers des pays ‘plus intelligents’ ; la morosité ambiante ; les 19 % de Hollande. Nous sommes confits dans de vieux schémas qui ne marchent plus, mais la classe politique qui nous gouverne est incapable de le dire ouvertement tous politiques confondus, incapable de proposer les réformes qui pourraient sortir le pays de l’ornière.

J-LdL



26/02/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres