COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

le Front National à 25 %

Le front national à 25 %

    On nous parle de séisme, de tsunami, d’un événement considérable dans l’histoire politique de notre pays : près de 5.000.000 d’électeurs ont voté Front National (F.N).

    Cela ne représente que presque 10% des inscrits sur les listes électorales ! Certes, c’est la première fois que le F.N arrive en tête lors d’une élection nationale, ce qui prouve que ce parti ne semble pas trop mal géré et qu’il a largement profité du dégoût généré par la politique de F. Hollande. Tout ce tralala, comme à l’habitude, sert à vendre des journaux et à faire parler des commentateurs et autres pseudo-conseillers politique à la radio et à la télé.

    Un regard plus acéré permettrait de découvrir que ce parti, comme d’autres d’ailleurs, est constitué d’un noyau dur représentant un assez faible pourcentage. Ces militants de base sont à l’évidence, même si Marine le Pen essaye de le cacher, des racistes et des fachos, les tenants d’une gouvernance dictatoriale et intolérante. Tout autour gravite une population dont la motivation essentielle, est soit structurelle, soit conjoncturelle :

- Structurelle, car très sensible à des thèmes de société, comme par exemple le problème de l’immigration. Il ne s’agit pas d’être contre les immigrés, mais d’être contre le trop plein d’immigrés et les faveurs dont ils disposent.
- Conjoncturelle, c’est le cas précis de l’Europe devenue un véritable repoussoir par la faute de ses erreurs et de ses incompétences manifestes.

    L’homme F.N est donc globalement un citoyen comme les autres lorsqu’il n’adhère pas aux théories extrémistes de ces militants, héritiers de la période J-M le Pen. On peut tout de même s’inquiéter que des électeurs ayant des opinions tout à fait cohérentes, apportent une certaine légitimité à une minorité dangereuse pour l’avenir du pays.

    Il faut rapprocher les 10 % du F.N des 8 % de l’U.M.P et des 4 % du P.S pour ramener les événements à leur juste niveau. Ce n’est pas le F.N qui a gagné, ce sont les deux partis traditionnels qui depuis plus de trente ans se révèlent incapables de s’occuper des affaires de la France, minés par leur incompétence et leurs problèmes internes ; et dont les représentants au Sénat comme à la Chambre des députés trahissent le peuple.

    Hélas, quelques bons esprits conservateurs pardonnent beaucoup de choses à notre classe politique ce qui laisse présager que finalement rien ne changera et que le Front National, ainsi, pourra prospérer tranquillement sur les ruines de notre société.

J-LdL



24/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres