COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Les enseignements de la Présidentielle de 2012

Les enseignements de la présidentielle de 2012

Les enseignements les plus probants de la Présidentielle de 2012 apparaissent dans trois domaines différents.

Tout d’abord, le retour à la lutte des classes, un sentiment général de jalousie et presque de haine qui s’est développé pendant la campagne électorale et qui ne peut que s’aggraver par la suite. Les Français, dans leur majorité, puisque Hollande a gagné, se sont laissés prendre aux discours de prédicateurs de l’extrême, comme Mélenchon ou Joly et quelques fois Le Pen, leur faisant croire que la gouvernance de Sarkozy était injuste à leur égard. Or la France est un des pays où la répartition des richesses est la mieux faite et la plus égalitaire, à travers les prélèvements sociaux et diverses mannes venant de multiples subventions et allocations. Même l’Europe s’y met, qui reverse à la France chaque année plus de 20 millions d’euros pour les Restos du coeur.

Alors que veulent ces provocateurs ?

En prendre plus encore à des soi-disant riches et distribuer cet argent, certes à certains qui en ont besoin, mais surtout à beaucoup d’autres qui préfèrent ne rien faire plutôt que de travailler, et qui vivotent tranquillement de subventions diverses et de travail au noir.

Le gouvernement HOLLANDE va être confronté rapidement à cette ambiance délétère et dangereuse pour la sécurité des citoyens, car, il ne faut pas se leurrer, nous avions subi la crise moins que beaucoup d’autres, nous allons la prendre maintenant de plein fouet.

Le second enseignement tient à la philosophie de la Gauche Française en retard d’un demi siècle sur son temps. Les réformes essentielles mises en place par SARKOZY vont être annulées ou vidées de tous leurs sens : les impôts vont augmenter, en particulier les droits de succession, les impôts sur le revenu, les impôts locaux, la CSG, et nous allons atteindre un niveau confiscatoire intolérable. En parallèle, la réforme des retraites va disparaître et à moyen terme on ne sait plus qui paiera les retraites ; les charges des entreprises vont augmenter, ce qui veut dire que le coût du travail va être tel que tout le tissu économique de la France va s’écrouler ; la réforme territoriale entreprise par la volonté de SARKOZY, malgré l’opposition de nombreux élus de droite et de tous ceux de gauche, va être annulée : on va voir, de nouveau, se multiplier les assemblées, les communautés de communes, les schémas territoriaux divers, les syndicats spécialisés ; le nombre des élus deviendra encore plus considérable ; la décentralisation déjà désordonnée et ruineuse va prendre un nouvel élan avec le développement des baronnies locales et des impôts, bien sûr, pour payer ces hôtels somptueux de départements ou de régions, ces travaux inutiles, ces indemnités et études diverses.

Alors qu’il fallait resserrer les dispositifs, supprimer une grande partie de ces cinquante mille assemblées diverses entretenant d’une manière ou d’une autre plus de 250 000 élus, bien au contraire, l’inflation va être terrible au nom de la démocratie locale de proximité.

Enfin, troisième conséquence, celle-ci très grave pour la démocratie : la gauche va tenir toutes les responsabilités, Présidence de la République, Sénat, Assemblée Nationale bientôt, Régions et Départements et au final toutes ou presque les Mairies et Assemblées territoriales diverses. Plus aucune réforme de fond ne sera possible ; l’idéologie va envahir définitivement la démocratie ; les médias, déjà aux mains de la gauche, vont pouvoir continuer à répandre leurs mensonges et leur propagande. Le nivellement par le bas va s’accélérer dès l’école primaire pour continuer dans le secondaire et les universités. Les fonctionnaires, dont le nombre va augmenter, vont faire la loi dans tous les domaines. La seule référence que les citoyens auront pour faire respecter leurs droits, sera la carte du parti. Ceux qui l’auront pourront vivre.

 

* * *

 

 

Et la droite dans tout cela, que va-t-elle faire ? Et bien, tout d’abord se disputer, laisser libre cours aux ambitions personnelles des JUPPé et autres Bertrand et Coppé qui se croient déjà sélectionnés pour la prochaine mandature. Cette division va nous faire perdre les législatives.

Poussée par des pays comme la Grèce, l’Espagne, l’Italie et d’autres encore, la France de gauche va nous faire croire qu’il ne faut surtout pas se serrer la ceinture pendant deux ou trois ans, pour repartir d’un bon pied. Notre pays va s’enfoncer de plus en plus dans un gouffre suicidaire d’augmentations des dépenses et des impôts.



 * * *

 

Voici le résultat d’un vote préparé depuis cinq ans par les médias aux mains des socialistes et gauchistes de tous genres, qui ont tout fait pour empêcher les réformes et critiquer Sarkozy, relayés par les syndicats qui bien que ne représentant qu’à peine 6% des travailleurs, tiennent les postes clés. 

Ajoutez à ce complot, les votes de ceux qui ne se sentent pas français, tout en profitant des avantages que la France leur procure. 

Oui il s’agit bien d’un complot même s’il n’est pas vraiment organisé, structuré. Oui il s’agit de bien détruire la France de l’avenir pour la remplacer par celle du passé, du nivellement, de la jalousie, qui sera dirigée par des apparatchiks biens nantis. 

Mr. Hollande est responsable de cet avenir dangereux, car pour se faire élire il a tout promis à ceux dont il avait besoin, et il sera obligé de passer sous leurs fourches caudines. D’un orgueil démesuré, il se prend pour le nouveau Mitterrand dont pourtant il n’a ni la stature, ni la personnalité. 

A son crédit, la volonté de bien faire et certainement l’honnêteté intellectuelle de reconnaître ses erreurs. Peut-être alors, aidé par les Socialistes les plus modérés, arrivera-t-il à sortir du piège qui lui a été tendu.

Il est le nouveau Président de notre République. Nous devons respecter la fonction ; non pas aimer son titulaire, mais considérer qu’il représente au moins 51,60 % des citoyennes et citoyens français ayant voté et donc qu’il a une certaine légitimité.



* * *



La commune d’Apt, désavouant son Maire socialiste, membre du comité de soutien de F. Hollande, a voté massivement pour l’U.M.P et le front national. Cela n’a pas empêché quelques dizaines de voitures, occupées par des Français de fraîche date, de circuler en ville en hurlant leur joie quant aux résultats de Mr Hollande.

Ce geste a été très mal ressenti par la population qui y a vu une évidente provocation. 

Voilà le fruit des enseignements de la Présidentielle 2012. Attendons maintenant de voir, si ceux qui vont nous gouverner, font passer la France avant leur idéologie réactionnaire.

JLdL



10/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres