COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

les Municipales de 2014

Les Municipales 2014

Tous les relais de la propagande socialo-communiste, en particulier certains médias, se sont réveillés et ont mis en branle un mécanisme simpliste mais redoutable, dans le but essentiel de promouvoir le Front National pour faire éclater la droite. Au sein même de celle-ci d’ailleurs, des divisions conjoncturelles et structurelles participent activement à cette stratégie.

Nicolas Sarkozy, tout d’abord, qui ferait mieux de se taire, de disparaître momentanément, d’oublier une fois pour toutes qu’il n’est pas le Général. Il n’en n’a ni l’envergure, ni les réseaux, ni la dimension historique.

Mais, bien sûr, il est un recours potentiel, certainement l’homme d’avenir, celui qui après les Municipales, seulement, pourra préparer 2017. Mais qu’il se taise...

Nicolas Sarkozy, avec l’expérience acquise, avec sûrement cette volonté de ne plus refaire les mêmes erreurs, est aujourd’hui le candidat idéal. Il trouvera sur sa route FILLON et COPE qui pourtant se sont ridiculisés dans ce combat incertain de leurs ego, faisant le plus grand mal à l’U.M.P.

Que dire de BORLOO et BAYROU qui jouent au chat et à la souris pour essayer de diriger un parti centriste élargi, une certaine droite illisible, un magma de chapelles. Ils ne pèsent heureusement pas bien lourd et donc ne présentent pas de danger.

Alors apparemment, on pourrait penser que Madame LE PEN va recueillir les bénéfices d’une gauche déstabilisée par ses incompétences, d’une U.M.P affaiblie par ses calculs électoraux pour 2017, d’une mouvance centriste transparente. Le Parti Socialiste pense qu’en faisant tout pour promouvoir le F.N, la droite va chuter, peut-être et cela peut-être vrai pour des élections partielles où le vote est anonyme. 

Mais les Municipales c’est autre chose. Certes, dans beaucoup de villes, le F.N va essayer de gagner des élus. Son audience est bien meilleure. Il chasse peu à peu ses démons. Il développe des projets audacieux. Il surfe sur la décadence de l’U.M.P et du P.S. Il peut donc attirer de multiples voix.

Cependant, les Français sont capables de réfléchir. Un Maire c’est un homme politique très proche des citoyens. Ils ne vont pas se jeter dans les bras d’un parti trop incompétent dans de nombreux domaines : économique, politique européenne, politique étrangère, lutte contre le chômage etc, car ils savent que le F.N aujourd’hui n’est pas capable de gouverner la France, et qu’à l’échelon local il manque totalement d’expérience.

Voter F.N aujourd’hui, c’est essayer quelque chose de nouveau qui peut nous entraîner vers de graves désordres. C’est trop tôt !

J-LdL



22/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres