COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Les nouveaux prophètes - 1 -

Les nouveaux Prophètes

 

Il y a dans le monde ce qui est écrit et ce qui est dit ; et ce qui est ni écrit, ni dit, mais qui est autre : comme une respiration, un souffle qui vient de nulle part et de partout et qui nous permet d’exister, c’est-à-dire d’accepter le fatras de l’expérience humaine. 

 

Personne ne sait, beaucoup se demandent, d’autres croient savoir ou font semblant. Tous cependant s’interrogent devant cet univers infini, cette terre déjà vieille et menacée, et des civilisations, qui en bien peu de temps, « se sont révélées mortelles ».

 

Comment voulez-vous que l’on s’y retrouve dans cette incohérence générale, qu’elle soit organisée ou pas ?

 

—————-

 

Et pourtant il y a des initiés, des hommes et des femmes capables de s’élever au-dessus des convenances habituelles, de ces certitudes et autres dogmes indéfiniment répétés et qu’il est interdit de contester. 

 

Ils ont réussi, sans églises ni prêtres, ni astrologues et autres maîtres à penser ; sans problématiques sectaires ; sans intérêts financiers ; sans sociétés confessionnelles organisées et hiérarchisées ; ils ont réussi, peu à peu, d’une manière individuelle, à faire comprendre que les choses n’étaient pas aussi simples que cela, et que le mystère absolu de notre présence sur terre, dans un univers tout autant inexplicable, ne pouvait se résumer à une cabalistique moraliste.

 

Certes, personne ne peut nier que ces « systèmes » ont participé d’une manière souvent positive à l’organisation de nos sociétés ; mais nous ne pouvons pas oublier les catastrophes qu’ils ont générées. 

 

—————

 

Le monde évolue. Le regard de l’homme se porte de plus en plus loin, dans l’infiniment grand et l’infiniment petit. Il va au-delà de ce que l’on pensait être la limite. Et de bons en bonds, il avance, détruisant au passage doctrines, croyances et autres théologies. Et cela il faut l’admettre, le prendre en compte dans nos réflexions. La terre n’est pas plate ! Il y a notre monde à nous dont nous sommes les bactéries ; et il n’y a aucune raison pour qu’il n’y ait pas d’autres mondes, avec d’autres bactéries. 

 

———

 

Et ce qui peut changer, c’est la dimension que nous devons donner à nos croyances, à nos espoirs d’un absolu dépassant de beaucoup plus largement la condition humaine, une ouverture vers une puissance cosmique indéfinissable. 

 

J-LdL



01/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres