COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Les primaires : un non-sens

Les primaires à droite : un non sens

 

On découvre aujourd’hui, car les langues se délient, que l’idée d’une primaire à droite a été initiée, puis défendue par Nicolas Sarkozy. 

 

Son projet était de ne faire voter que les ‘encartés’ républicains et centristes, ce qui évidemment lui laissait une grosse chance d’être élu… et donc, de se présenter aux présidentielles. 

 

Arroseur, arrosé, la ficelle était trop grosse et les ténors de droite qui avaient des ambitions légitimes n’ont pas tardé à réagir : toutes et tous qui pensent à droite pourront voter. 

 

Ceci étant, si les Républicains veulent à tout prix Sarkozy, ils vont plus se mobiliser et le faire arriver en tête au premier tour le 20 novembre ! Qu’en sera-t-il pour le deuxième tour ?

 

—————

 

Cette primaire à droite est une absurdité et de plus, elle n’est absolument pas démocratique, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire. 

 

En effet, l’organisation du vote ne pourra fournir les mêmes garanties de clarté et de sérieux, que celles imposées par une élection officielle. Déjà que pour une municipale ou une législative, le nombre des abstentions est énorme, pour ce vote des primaires il n’y aura pas grand monde. 

 

Cette idée est mauvaise, inutile et dangereuse, car il va s’agir de désigner un candidat de droite, uniquement républicain ou centriste et sans autres partis ou courants de droite. 

 

Droite contre droite et donc disputes, surenchères, vieilles rancunes, tout cela va générer des blessures qui seront longues à se cicatriser : le candidat élu devra se battre contre ‘des frondeurs’ et son action pour redresser la France en subira les conséquences. Déjà, de nombreux parlementaires ont annoncé que seul Sarkozy fera l’affaire. 

 

Droite contre droite, donc au sein d’une même famille, sans que les stratégies et les tactiques puissent prendre en compte la gauche, le front national, les écolos politiques et autres !

 

Cette primaire est un détournement du suffrage universel, avec cerise sur le gâteau, l’obligation de payer

2 euros…!!!

 

—————

 

En conclusion, puisqu’il faut voter… et bien votons ! 

 

La France est dans un état lamentable, le pacte social est rompu, les différents corps qui constituent l’ossature de notre pays, sont en limite de rupture. 

 

Votons pour quelqu’un de calme, de rassembleur, qui fera les réformes urgentes nécessaires le plus vite possible… et les souhaitables progressivement. 

 

Nous voulons un Président qui soit à la hauteur de ses responsabilités ; reconnu par tous les Français ; ouvert sur le monde pour l’intérêt de notre pays ; totalement indépendant vis à vis des grandes puissances, des grands groupes capitalistes ou bancaires.

 

Nous voulons un Président pour la France. 

 

J-LdL



10/11/2016
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres