COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Optimus Maximus

OPTIMUS MAXIMUS

 

Avec en toile de fond la pyramide du Louvre, il marche vers la France d’un pas solennel et décidé.

 

Déjà son regard se porte au-delà de la ligne bleue des Vosges, à la rencontre d'une Europe qu’il espère maîtriser.

 

La foule est muette, admirative, émue. Des femmes pleurent de désir devant ce jeune homme si beau au costume bien taillé.

 

Un enfant, à voix basse, demande à sa mère : « Maman, il joue dans quel film ce monsieur ? » « Il ne joue pas dans un film, mon petit ! » lui répond sa mère. Il est le film, il est les médias, il est la synthèse de tous les héros. C'est notre Président et si tu dis que tu l'admires, dès après tes 18 ans, tu seras Secrétaire d'État, car il aime les jeunes, ils sont plus malléables.

 

————————————————————

 

Emmanuel avance. Discrètement il regarde sa cravate et au fond de lui-même il se dit : « Ah, elle me l’a  bien choisie !

 

————————————————————

 

La-haut dans le ciel, Dieu regarde le Louvre. Il dit à Saint-Pierre : « Tu crois que les Français vont penser que je viens de leur envoyer un deuxième fils que j'avais caché ? »  « Oh non, mon Dieu, non, il a la grosse tête, mais même s'il a fait plein de promesses, il ne fera pas de miracles.

 

Le Prince arrive à la tribune. Il ne parlera pas au peuple ; il se contentera de dicter à la presse ses commentaires sur les millions, selon sa police, d'admirateurs massés aux Tuileries.

 

————————————————————

 

Mais ce n'est déjà plus Emmanuel Macron,  c'est Jupiter, maître de la foudre qui va punir la Syrie, reconquérir la Libye, envahir le Mali. 

 

Au Kremlin, Poutine est affolé : « Le petit il est capable de nous refaire l'incendie de Moscou, mais en été, et sans la retraite car il n’y aura plus de retraités. Il appelle Donald : « Dis, j'espère que tu as pensé à compter les chars français lors du 14 juillet à Paris.  On ne sait jamais ce qui peut se passer !!!

 

————————————————————

 

Sortant de son silence, le général De Gaulle parle à Macron : « Moi je ne je n'avais que la BBC pour rassurer les Français, toi Emmanuel, tu as à ta botte la télé, les journaux et les radios. Je te souhaite de sauver la France. À toi de prouver que tu n'as pas que le plumage et le ramage. 

 

Optimus Maximus s'intéresse maintenant au peuple ! Après avoir joué au tennis sur une chaise roulante, acheté le maillot de Neymar, et envoyé ses félicitations à Madame Panda il envisage de se baigner dans les bassins  de La Villette…

 

Certes, ces démonstrations populistes ne sont pas forcément payantes mais : « On » lui a dit que c'était bien…

 

Mais va-t-il s'attaquer aux vrais problèmes ? Aux privilèges des grands élus ; à ceux inadmissibles des syndicats ; aux niches fiscales des employés d'EDF et de la SNCF ; va-t-il casser les monopoles de la grande distribution, des banquiers, des assureurs, des laboratoires médicaux ;

va-t-il, enfin faire respecter les lois? Stopper l'envahisseur made in China ?

 

Non, tout cela est très dangereux ! C'est plus facile de s'attaquer à la Grande Muette en insultant son véritable chef.

 

————————————————————

 

Optimus Maximus, quoi qu'il en pense, n’est ni Jésus-Christ, ni Alexandre, ni Clémenceau ni De Gaulle. Il a su marcher sur les débris de la droite et de la gauche, battre une Marine Le Pen inconsistante, convaincre 24 % de l’électorat ; mais il va falloir maintenant qu'il démontre qu'il est capable de remonter notre Pays parti en vrille dans la décadence. Et là, seulement, tout simplement il sera Emmanuel Macron, Président de la République Française.

 

J-LdL



27/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres