COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

COURANT ALTERNATIF --- chroniques du Calavon

Vers l'infini

Vers l'infini…

 

La conquête de l'espace est en route. On peut imaginer qu'elle va se développer de plus en plus rapidement, avec les progrès de la science, des techniques et des matériaux.

 

L'appropriation progressive de l'univers, devrait peut-être nous faire découvrir d'autres mondes, occupés ou non par la vie ; par une certaine vie, n'ayant aucun point de ressemblance avec la nôtre ; et sans qu'il y ait de possibilités apparentes de communications.

 

Mais si on considère que l'espace est infini, que les galaxies s'éloignent de nous, cette marche en avant ne peut être qu'infinie et donc ne jamais s’arrêter.

 

Rêvons, comme certains le font, que la vie existe sur d'autres planètes, sur une infinité de planètes ; une vie avec de l'intelligence, des sentiments, une spiritualité. Quel bouleversement dans nos convictions !

 

———————————————

 

L'homme vole donc vers l'infini. Il va voler dès demain, pendant vingt ans, un siècle, des milliers et des milliers d’années ; des millions de siècles. Aucune raison pour qu'il s'arrête ! Il n'y a pas de terrasse à la fin de l'univers, sur laquelle nous pourrions nous reposer, en contemplant le néant qui borderait notre territoire.

 

———————————————

 

Il n'y aura pas de fin du monde, car accepter l'idée que tout cela peut s'arrêter et disparaître, dépasse notre entendement. On ne peut envisager de voir s’éteindre l’être humain, au même titre que l'ont été de nombreuses espèces animales ; se transformer, oui, sûrement !

 

L'énergie qui nous a créés, a créé la vie et la mort ; elle est le garant de la mémoire et de la pérennité cosmique de tous ceux qui nous ont précédés et de tous les autres, qui indéfiniment, rejoindront le cosmos.

 

———————————————

 

L’être humain, malgré la relativité de sa présence sur terre, ne peut donc avoir une dimension qui ne soit qu’éphémère. Nous le savons, il n'est pas au centre du monde, il n'est pas l'unique référence ; mais il a en lui, à la fois l'infiniment grand et l'infiniment petit grâce à des capacités qui sont et qui seront adaptées à cette marche vers l'infini.

 

Pour réussir cette exploration de l'univers, il devra prendre en compte la réalité complexe de ce binôme espace-temps ; en particulier, cette évidence fondamentale de la durée infiniment courte de la vie d'un être humain par rapport à la durée des voyages dans les galaxies. On peut faire reculer le temps, mais pourra-t-on arrêter l’inexorable vieillissement de l'être humain?

 

La mort appartiendra au voyage. Au-delà de toutes références sentimentales, elle sera acceptée comme un simple transfert d’une condition à une autre.

 

——————————————

 

La découverte de l'expansion perpétuelle de l'univers, pourrait nous laisser penser que notre terre est au centre du système ; et donc nous donner l'impression que nous sommes certainement seuls, puisque tout gravite autour de nous.

 

Mais rien ne nous dit que ce phénomène ne touche d'une manière ou d'une autre, les terres innombrables qui peuvent exister. Cet éloignement que nous contemplons est tout à fait relatif, car l'ensemble de notre galaxie se déplace ; il ne pourrait peut-être n'y avoir aucune élasticité réelle dans l'espace, mais une relativité liée au temps que mettent pour arriver jusqu'à nous, toutes ces représentations de l'univers.

 

——————————————

 

Cette conquête serait-elle celle de l'immortalité, non pas à titre individuel mais à titre collectif ; comme pour vouloir sauver l'espèce humaine, menacée par l’ aveuglement de ses comportements.

 

Les théories d'EINSTEIN sur les relativité généralisées, pourraient nous faire croire à cette illusion de l'immortalité de chaque être humain, dans un univers fini. 

 

Chacun est libre d'y penser…!

 

J-LdL



27/06/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres